Case study

Increase thermal resistance in situ measurement

Description

ThermaCote améliore la résistance thermique d’un mur, mesures in situ

ThermaCote increase thermal resistance on wall insitu measurement

Lieu : région d’Alençon – Année de construction : 1980 (34 ans)

Composition du mur : enduit ciment 15 mm, parpaing creux de 200 mm, laine de verre 100 mm Lambda 0.046 (valeur à neuf), brique platière enduite de plâtre 50 mm.

Constatation: Forte hygrométrie dans le mur, froid ressenti.

Valeur calculée à neuf : R = 2.527.

Valeur mesurée avant travaux : R = 1.59 (liée à la vétusté et à la forte hygrométrie).

Valeur mesurée après travaux (12 mois après application ThermaCote) R = 3.08

Hygrométrie constatée normale.

Constat de CRETEB : « on peut formellement mettre en évidence la capacité incontestable de ce revêtement à assainir le support par la suppression de l’humidité ce qui redonne à des murs vétustes ces propriétés d’origine majorées d’un coefficient de résistance thermique de 0.50 R environ. »

Explications : ThermaCote a supprimé la majeure partie de l’hygrométrie résiduelle du mur, sachant que l’humidité est un facteur aggravant du transfert thermique. La perméance à la vapeur d’eau de ThermaCote est de 6.779 Perms dans le sens intérieur vers extérieur alors qu’elle n’est que de 3,618 Perms dans le sens extérieur vers l’intérieur. Il est donc normal que l’hygrométrie résiduelle d’un mur migre vers l’extérieur d’où un assainissement constaté entre 3 et 6 mois après l’application.

Close Menu

stay informed!

Subscribe to receive exclusive content and notifications